Pourquoi sourcer et fabriquer nos vêtements en Europe ?

European textile know-how

We chose a demanding approach in the European Union (EU) because it was important to us to promote the European economic and social model, a committed, united and virtuous ecosystem, with 450 million inhabitants who share a common project centered around individual freedom and equal rights.


The EU is also a driving force for the development of environmental standards globally with almost 20% of electricity coming from renewable sources in 2019 (Source: Eurostat ). And our entire ecosystem benefits.


One figure frightened us: the United Nations estimates that forced labor affects 152 million children worldwide (Source: International Labor Office) and countries and sectors at risk are monitored and documented (Source: 2020 list of goods produced by child labor or forced labor, Department of Labor USA ). Working in the EU seems to us to be a good way to significantly reduce the risk of being involved. This is valid for Lagoped and also for our customers.


Above all, manufacturing in Europe allows us to benefit from immense textile know-how. There are wonderful artisans and specialist manufacturers at the forefront of textile innovations who produce materials that the whole world envies.


OUR CUSTOMERS TAKE FULL BENEFIT FROM THIS HISTORICAL KNOW-HOW WITH HIGH TECHNICAL QUALITY CLOTHING, SUITABLE FOR THE PRACTICE OF ALL ACTIVITIES OF LIFE IN THE OUTDOOR, BECAUSE MOUNTAIN CULTURE IS ANCHORED IN EUROPEAN HISTORY, THE HISTORICAL CRADLE OF THE 'MOUNTAINEERING.

« Fair Trade » aux standards européens

Travailler en Europe implique un partage plus équilibré de la valeur avec tous les acteurs impliqués. Sur un tee-shirt vendu, la différence entre du made in Asie et du made in EU réside principalement dans le partage de la marge entre la marque et l’amont de la fabrication : le tricoteur et l’atelier de fabrication.


Les autres paramètres ne sont pas vraiment négociables : le magasin a besoin de la marge nécessaire pour payer ses salariés, ses loyers, assurances et charges. La TVA n’est pas plus négociable. Il ne reste que les fournisseurs à qui on peut demander un effort ou aller voir ailleurs pour trouver moins cher.


Aujourd’hui, un T-shirt en matières « éco-responsables » est vendu entre 35€ et 45€ dans le commerce. Avec une fabrication UE nous ne pouvons pas rivaliser avec les « premiers prix ». Mais nous arrivons à rester dans cette fourchette.

Nos t-shirts sont différents. Ils sont filés en Espagne, tricotés en France et assemblés au Portugal. Le choix d’un sourcing et d’une fabrication en UE permet de transférer 15% de la valeur du tee-shirt au tricoteur et à l’atelier. Autrement dit, nous pourrions gagner 15% de plus en allant chercher un sourcing et une fabrication en dehors de l’UE. Nous faisons cet effort parce que nous pensons que c’est plus juste pour nos partenaires de la filière textile, pour nous, et pour nos clients.


POUR NOS CLIENTS, C’EST L’ASSURANCE D’UNE RÉMUNÉRATION JUSTE DE CEUX QUI ONT FABRIQUÉ LEUR VÊTEMENT.

Connaître ce que nous avons sur le dos

Le « Made in » est la partie la plus visible et la plus connue du grand public. Elle constitue la phase finale de l’assemblage du vêtement : en pratique, un atelier de couture reçoit des rouleaux de tissu et les accessoires, découpent selon le patronage fourni (l’équivalent des plans pour une maison) et assemble le vêtement final. Cette phase finale du « made in » est la partie visible de l’iceberg de la fabrication des vêtements mais elle ne concerne que 8% de l’impact sur l’environnement (source Measuring Fashion, Quantis 2018).


La partie invisible de l’iceberg représente 92% de l’impact qui est généré en amont de cette phase finale. C’est ce qu’on appelle le « sourcing » dans le jargon du textile. Il faut fabriquer les fibres puis le fil, vient ensuite le tissage / tricotage (les rouleaux) et enfin la teinture et les apprêts (lavages et déperlants par exemple).


En prenant une image cinématographique, le « Made in » correspond aux 8 dernières minutes d’un film de 2 heures. Il nous paraissait difficile de bien suivre l’histoire si on a loupé les une heure et cinquante-deux minutes qui précèdent. Nous effectuons le sourcing et l’assemblage en EU afin de garder une meilleure maîtrise sur toute la durée du film et l’ensemble des impacts environnementaux.


Afin d’améliorer la traçabilité, nous utilisons des matières fabriquées en UE depuis le fil (France, Italie, Espagne, Slovénie). Être impliqués dans l’ensemble des étapes de fabrication des tissus nous permet de faire les bons choix à chacune des étapes. Nos fournisseurs partagent notre démarche : ils sont transparents et nous donnent toutes les informations sur leurs propres fournisseurs.


NOUS SOMMES LA SEULE MARQUE OUTDOOR QUI MET LE CLIENT EN RELATION DIRECTE AVEC TOUS LES ACTEURS DU FIL JUSQU’AU VÊTEMENT FINAL. NOUS SOMMES LE TRAIT D’UNION ET VOUS SAVEZ ENFIN CE QUE VOUS AVEZ SUR LE DOS.